Les trois Grâces

 Les Trois Grâces  sont, dans les mythologies grecque et romaine, les déesses du charme, de la beauté et de la créativité. 

Euphrosyne est la joie poussée à son sommet, autrement dit l’allégresse. Thalie incarne l’abondance, qui peut aussi se traduire par la fertilité. Aglaé est la beauté dans ce qu’elle a de plus éblouissant, la splendeur. Ensemble, les Grâces (en grec : charités) personnifient ainsi le don de la Vie et tout ce qui peut apporter le Bonheur : l’amour, l’amitié, la beauté, l’Art, la jeunesse, la douceur

 

On trouve donc des représentations des 3 Grâces dès l’antiquité:

Les trois Grâces 3graces_pompeiLes trois Grâces, fresque, IIIe style, Pompéi, 47 x 53 cm1er siècle après J.-C, Naples, Museo archeologico Nazionale 

A la Renaissance :

3graces_raphaelLes trois Grâces, Raphaël, vers 1504-1505, huile sur toile, 17 x 17 cm, Chantilly, Musée Condé

800px-The_Three_Graces%2C_by_Peter_Paul_Rubens%2C_from_Prado_in_Google_Earth

 Les trois GrâcesPeter Paul Rubens, 1639, dimensions : 181 x 221 cm, huile sur bois, mouvement Baroque, Musée du Prado, Madrid.

 

Dans l’art contemporain:

Francis PICABIA, Les Trois Grâces, 1924-1927Les Trois Grâces, Francis Picabia, 1924-1927

René MAGRITTE, Les baigneuses, 1921

Les baigneuses, René Magritte, 1921


Les trois grâcesLes 3 Grâces, Victor Gingembre, plâtre, 40x40x5, 2016

Les trois petites grâces, huile sur toile 24 X30″ (60 X 76 cm) de Fabienne Roques Rhein, 2012.
Les trois Grâces de Niki de Saint Phalle (étudiées en cours):
Les "nanas" de Niki de Saint Phalle envahissent Washington

Les trois femmes que l’on observe ici, dansantes, sont un clin d’œil à La Danse de MATISSE peintes en 1908.

Henri MATISSE, La danse, 1908

Cependant, l’une est blanche, l’autre est jaune et la dernière est noire.

Les formes des cuisses et du bassin sont amples, la poitrine très généreuse. Les extrémités des membres et la tête sont atrophiés par rapport au reste du corps.

Un pied en l’air, l’autre au sol, elles semblent prêtes à s’envoler. Pourtant, elles sont loin d’être légères, elles mesurent plusieurs mètres de haut !

Malgré leurs formes volumineuses, elles débordent d’énergie et de vitalité. En effet, ces femmes rondes et pleines de vie portent des maillots de bains aux motifs colorés : on perçoit notamment des cœurs, des fleurs, des soleils et des formes géométriques (cercles). Les couleurs sont éclatantes.

DCIM100MEDIA
Niki de Saint Phalle (1930-2002)
Plasticienne, peintre, sculptrice, réalisatrice mais surtout artiste autodidacte, elle débute sa carrière comme mannequin et comédienne.En 1960, elle rejoint le groupe des Nouveaux Réalistes, mouvement qui revendique « le recyclage poétique du réel urbain, industriel et publicitaire ». Dès 1965, ce sont ses sculptures qui retiennent l’attention du grand public, en particulier ses représentations féminines baptisées « Nanas ».
 
« J’aime le rond.
J’aime le rond, les courbes, l’ondulation,
le monde est rond, le monde est un sein.
[…]
Je n’aime pas la symétrie.
J’aime l’imperfection.
Mes cercles ne sont jamais tout à fait ronds.
C’est un choix, la perfection est froide.
L’imperfection donne la vie, j’aime la vie. »
Divinités du charme et de la beauté > référence aux Trois Grâces qui ont jalonné l’Histoire de l’Art et aux symboles de la féminité, à leur pouvoir créateur (en donnant naissance)
 
Sculptures dansantes, joyeuses et colorées > pour nous interpeller, éveiller notre curiosité, nous rappeler notre enfance, apporter gaieté, joie de vivre et bonne humeur
 
Formes opulentes, femmes géantes > femmes fortes et libres, fières et épanouies, modernes, décomplexées, exubérantes, qui aiment la vie
 
Couleurs de peaux (jaune, noir, blanc) > trois statues pour trois continents : chez Niki, les femmes sont toutes unies, quelque que soit leur couleur de peau, et forment ainsi un symbole du « melting-pot » (désigne un phénomène d’assimilation de populations immigrées de diverses origines en une société homogène)
Divinités du charme et de la beauté > référence aux Trois Grâces qui ont jalonné l’Histoire de l’Art et aux symboles de la féminité, à leur pouvoir créateur (en donnant naissance)
 
Sculptures dansantes, joyeuses et colorées > pour nous interpeller, éveiller notre curiosité, nous rappeler notre enfance, apporter gaieté, joie de vivre et bonne humeur
 
Formes opulentes, femmes géantes > femmes fortes et libres, fières et épanouies, modernes, décomplexées, exubérantes, qui aiment la vie
 
Couleurs de peaux (jaune, noir, blanc) > trois statues pour trois continents : chez Niki, les femmes sont toutes unies, quelque que soit leur couleur de peau, et forment ainsi un symbole du « melting-pot » (désigne un phénomène d’assimilation de populations immigrées de diverses origines en une société homogène)
NMWA
  • Comme toute oeuvre très connue, elle est souvent détournée :

Calamobile |
Patrimoinelaroque2 . Le col... |
Watchdeadpool22018streamonline |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Road2019
| Etre enfant a Rome
| Les Rois Lapins